Originaire de la région parisienne,c’est en Haute Normandie que Victoria Picini s’installe,en 1996 et se consacre à la peinture,après un long séjour au Cambodge.

Le thème de la femme,présent et récurent dès sa première exposition en 1999,est toujours d’actualité,comme en témoignent les séries »Art Nouveau » et « Geishas in Enki Sky ».L’Amante douce,Orthense,Pivoine,Bleue,Prune:des femmes aux prénoms d’antan,toujours,sorties d’une époque,aux motifs évoquant les maîtres viennois..Des femmes tout en douceur,des femmes-fleurs évoluant dans des tableaux où la végétation reste symbole et prédominante.Dans « Geishas in Enki Sky »,en référence à Enki Bilal et son Bleu Sang,des silhouètes féminines,à l’échelle minuscule,se promènent dans divers cadres,franchissant les étapes d’un long voyage.Leur légèreté et la spatialité qui les environne nous ouvrent des portes sur l’imaginaire et le rêve.

Collages de papiers repeints,touches de couleurs,accumulation de strates,beaucoup de techniques se côtoient.Les étapes de sa recherche plastique restent volontairement perceptibles au final pour induire une lecture particulière de l’œuvre.

Technique mixte sur bois et sur toile.