Ces arbres,ces algues,ces cactées,de face,vous pouvez ne pas les voir.Ils ont la transparence de l’eau.
Découpés net par le numérique,peints au pinceau si fin et, l’allumette stoppe net la couleur:le sculpteur est une sculptrice et le plexiglass sa matière d’oeuvre.Cette Nature interprétée et découpée à même le transparent se forme dans le regard de l’artiste.

Entre design et forêt primaire,Sabine Fournial élève ces totems de cristal.
Question:peut-on sculpter des paradigmes?

En vous déplaçant,vous verrez autrement les choses.Les totems tiennent du magique,n’est-ce pas.Ils vivent,vibrent,s’agitent.Voir ces totems de haut,de biais ou de côté,voir que l’oeuvre soudain bouge,ses couleurs apparaissent,se cumulent,s’effacent.La sculpture s’apprécie de tous côtés et n’en finit pas de nous étonner.

Au fait,la réponse est oui:le paradigme est une matière et se sculpte.Sabine Fournial l’a fait.

Sculptures plexiglas